Proche Horizon – Ayuko

Image

( TONARI NO KANATA © 2010 by Ayuko / SHUEISHA Inc. )

Débutons la semaine avec un recueil de type Shôjo. Oui, le blog était en manque de féminité, je me devais de changer ça.
Chronique sous une forme quelque peu différente étant donné que recueil sous entend plusieurs histoires. Je parlerais donc brièvement de chacune d’elle.

Résumé de l’éditeur :

Avoir de vrais amis, attirer l’attention de l’être aimé… Qui n’a jamais eu ces désirs ô combien ordinaires ? Les voici dépeints avec finesse et subtilité à travers ces 4 histoires courtes.

 1 – Nostradamus & Sakaki :

Ce recueil débute avec cette histoire courte très courte ( 8 pages ) entièrement en couleur. Elle nous raconte l’histoire du petit Sasaki qui possède un don de voyance et prédit la fin du monde pour dans 8 ans à son amie…

C’est sans toute la nouvelle qui proportionnellement à son nombre de pages transmet le plus de choses. Elle traite du rejet, de la peur ainsi que de la solitude, à travers les yeux d’enfants. Le tout d’une manière poétique et pleine de sens.

La douceur du trait et des couleurs choisies créé une ambiance véritablement touchante.

Un excellent début.

2 – Trois secrets :

Cette seconde histoire, bien sympathique à pour trame de base une ficelle scénaristique bien connue des lecteurs de Shôjo ou autre comédie romantique : le triangle amoureux. Ici, on suivra 3 filles mais seules deux seront liés véritablement au triangle amoureux. La troisième quant à elle aura un autre point de vue.

Rien de bien innovant dit comme ça si ce n’est que, à la différence de ces derniers, ce n’est pas du tout gnangnan et pour cause, ici, c’est une histoire d’amitié qui sera mise en avant. Le triangle amoureux n’étant que la partie visible de l’iceberg.

L’autre gros plus est qu’il n’y a pas de personnage principal à proprement parler. L’auteure nous offre l’opportunité de suivre 3 points de vue différents qui au final, concordent complètement.
Voilà une belle façon d’aborder une histoire.

3 – Proche Horizon :

Proche Horizon est à la fois l’histoire la plus longue de ce recueil mais aussi la plus proche selon moi des gens. Plus proche dans le sens où, ce que vivent les personnages est tout à fait probable dans la réalité. D’ailleurs, il est possible que cette nouvelle te fasse te remémorer des souvenirs quelconque.

Nous suivons Aya & Ryôta, deux amis d’enfance s’étant perdus au fil des années.

Ici, une nouvelle fois, l’auteure nous montre qu’elle ose sortir des sentiers battus pour s’approprier sa propre vision des choses.

L’histoire part encore une fois sur un procédé de base : Les amis d’enfance.

Sujet souvent traiter mais rarement aussi profondément qu’ici. En effet, l’histoire est bien plus complexe qu’il n’y paraît : nous sommes dans une histoire ou s’entremêlent profonde amitié et amour. Beaucoup de complexité donc pour arrivé à un final bien amener où chacun aura sa propre vision de la fin, la fin étant une fin ouverte.

4 – Keep a diary :

Le volume se termine sur cette nouvelle et qu’en dire hormis qu’elle est ma favorite.

Elle nous raconte l’histoire de Sumire & Arisa, deux amies qui tiennent un même journal intime.

Ici, premier scénario qui sort de l’ordinaire et qui crois moi, réserve bien des surprises… Les sujets traités sont là encore le rejet, l’amitié ou encore la souffrance. Tout est tellement bien mené que je me suis relu l’histoire !
Je terminerais sur cette histoire en disant : « Et si c’était différent de ce qu’on nous montrent ? »

( En comparaison des 2 histoires précédentes, peu de personnages mais c’est anecdotique. )

Voilà un premier recueil très réussi pour cette auteure beaucoup publié en France ces derniers temps ( Elle est aussi l’auteure de « Souvenirs de demain » & de « The earl & the fairy » – tout deux publiés eux aussi par Glénat ).
Des œuvres touchantes et profondes pour la plupart, pleine de sens et de sentiments. Beaucoup de sujets sont abordés avec poésie et délicatesse tel que : Le rejet, la peur, la souffrance, la timidité, le mensonge ou bien encore l’amour et l’amitié.

Le tout emmené par une ambiance poétique, des scénarios complexe bien qu’étant basique sur le fond et un style graphique proche de la perfection très peu typé Shôjo. Très agréable à lire.

Il est bon de dire que, même si certains personnages se ressemblent à travers les histoires, tous sont extrêmement différents par leur personnalités.

C’est là d’ailleurs le gros point positif : l’auteur arrive à créer de tel personnages, si profond pour d’aussi courtes histoires… Quel talent !

 Un très très bon 1er recueil ! Pour peu que tu ai l’esprit ouvert, je te conseille de le lire. Même conseil si tu souhaites t’essayer au Shôjo sans passer par les mangas trop Kawaii et sans profondeur !

Mon seul regret est de ne pas avoir toutes les pages couleur mais ça…

 20 !

 

( Aller, on aime, on partage, on donne son avis et à 100 sur la page Facebook, peut-être qu’il y aura quelque chose de mis en place… Peut-être… )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s